Pratiquez-vous l’assertivité ?

AssertivitéVous est-il déjà arrivé de lancer une conversation qui vous tenait à cœur et que ça parte en conflit ? Ou de regretter d’avoir démarré cette conversation parce que vous n’arrivez pas à trouver une issue ? Ou parce que la communication vous échappait ?

Dans la série « Des Clés pour mieux Communiquer », j’aborde aujourd’hui l’assertivité.

L’assertivité peut se définir comme la capacité à s’exprimer et à défendre son point de vue sans empiéter sur celui des autres. Cela revient à faire passer un message difficile sans passivité mais sans agressivité non plus.

Puissant outil d’affirmation de soi, elle permet de s’affirmer dans ses relations en évitant des comportements d’agression, de soumission ou de manipulation.

Souvent utilisée en psychologie sociale et en management, je la conseille en coaching, au même titre que la PNL ou l’analyse transactionnelle, car elle favorise la qualité de la relation et la compréhension de son interlocuteur en s’appuyant sur une communication non-violente.

5 bonnes raisons de pratiquer l’assertivité :

  1.  la possibilité de se respecter soi-même et de se faire respecter
  2.  le développement de l’affirmation de soi
  3.  la prise de conscience des ses modes de fonctionnement
  4.  la gestion des comportements passifs, agressifs et manipulateurs
  5.  une communication plus efficace car pacifiée.

Comment pratiquer l’assertivité ?

Quand vous avez un message à transmettre, clarifiez-le au maximum en vous posant quelques questions :

Quelle est mon intention ? Dans quel but, je souhaite m’exprimer ? Pour obtenir quoi ? À qui est destiné mon message ?

Exemple : si vous avez une remarque à faire à chef de service qui arrive régulièrement en retard aux réunions, adressez-vous à lui directement et dites-le lui. Les autres personnes du service ou qui assistent à la réunion ne sont pas concernées par cette remarque et donc, n’ont pas besoin d’être informées.
À quel moment je lui en parle ?

Par exemple dans la relation de couple, l’assertivité est fort utile pour développer l’écoute entre partenaires, à condition de choisir le bon moment. Celui où l’on franchit le seuil de la porte quand on rentre du travail n’est peut-être pas le plus approprié, ni celui de la retransmission TV d’un match ou d’un bon film. Il y a fort à parier que vous ne soyez pas écouté.

Une astuce : pourquoi ne pas tout simplement exprimer votre besoin d’aborder tel sujet et demander à votre partenaire quel serait le moment opportun ?
Comment je m’exprime ? Comment je délivre mon message ?

Ici, vous penserez à la forme, au ton de votre voix, au contenu, aux mots que vous utiliserez. Appuyez-vous sur des faits et parlez en votre nom. Privilégiez-le «-Je » au « Tu »…

Bien entendu, la pratique de l’assertivité implique d’autres qualités relationnelles comme l’empathie, capacité à prendre en compte le point de vue de son interlocuteur, l’écoute et la capacité à gérer ses émotions Il n’y a pas d’âge pour développer ces capacités ! Ne désespérez-pas, si ces qualités ne sont pas vos points forts, vous pouvez les acquérir et les développer en coaching, avec une bonne dose de motivation : le début du chemin vers l’affirmation de soi et l’atteinte de ses objectifs.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


4 × = huit

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>